L'actualité de la santé

Toutes les actualités de la santé en un click

COVID-19 : la place des tests antigéniques précisée par la HAS

Auteur : David PAITRAUD
Date de publication : 13/10/2020
Santé Publique

Petit à petit, au fil des données disponibles, la HAS (Haute Autorité de Santé) affine ses recommandations relatives au dépistage et au diagnostic de l'infection par le SARS-CoV-2. 

Les dernières recommandations publiées (avis du 8 octobre 2020) définissent les populations pour lesquelles l'utilisation de tests antigéniques (sur prélèvement nasopharyngé) est indiquée :

  • patients symptomatiques : le test antigénique doit être réalisé dans les 4 premiers jours (et non plus 7) suivant la survenue des symptômes évocateurs de COVID-19, et si le résultat d'un test par RT-PCR n'est pas disponible sous 48 heures. En cas de résultat positif, il n'est pas nécessaire de confirmer par un test RT-PCR ;
  • personnes non symptomatiques, non contact, mais appartenant à une population exposée au risque de transmission virale : le test antigénique peut être intéressant pour débusquer des clusters. 

En revanche, la HAS ne se prononce pas encore sur l'utilisation du test antigénique chez les patients contacts, sans symptômes ; le test RT-PCR reste la référence. De nouvelles données sont attendues. 

Concernant les modalités d'utilisation de ces tests antigéniques, la HAS recommande : 

  • leur mise à disposition sous forme de TDR (test diagnostic rapide) ou de TROD (test rapide d'orientation diagnostique), dans les indications validées ; 
  • une remontée des résultats obtenus via l'outil SI-DEP. 

La HAS doit se prononcer prochainement sur : 
  • la pertinence des tests antigéniques réalisés à partir de prélèvement salivaire ou sanguin, 
  • la place des tests multiplex, qui permettent d'identifier différents virus en même temps à partir d'un même prélèvement (SARS-CoV-2, grippe, etc.).

Informations complémetaires non disponibles

Source : ©Vidal 2019