L'actualité de la santé

Toutes les actualités de la santé en un click

Vaccins contre la COVID-19 : un point sur les essais de phase III en cours

Auteur : Stéphane KORSIA-MEFFRE
Date de publication : 08/10/2020
Santé Publique

Contre la COVID-19, cinq vaccins font l'objet d'essais cliniques de phase III de grande taille (plus de 10 000 participants), auxquels s’ajoutent deux vaccins évalués dans des études de phase II/III plus modestes. En tout, ces essais mobilisent plus de 200 000 participants à travers le monde.
Les vaccins évalués dans ces études de phase III se regroupent en familles (les « plateformes vaccinales ») : vaccins inactivés, recombinants, vectorisés sans réplication (au sein d’adénovirus humains ou simiens) et à ARN messager (mARN). D’autres familles de vaccins sont à des stades plus précoces de leur évaluation : vivants atténués (administrés par voie intranasale), vectorisés avec réplication (au sein de virus Influenza ou de virus des oreillons), à ARN autoréplicant ou à ADN.
Malgré les difficultés à comparer les données d’immunogénicité obtenues avec les candidats vaccins les plus avancés, il semble que le vaccin NVX-CoV2373 de Novavax (protéine recombinante adjuvée) soit le plus immunogène, suivis des vaccins à mARN (mRNA-1273 de Moderna, BNT162b1 et 162b2 de Pfizer) et du vaccin vectorisé ChAdOxnCoV-19 d’AstraZeneca. Le vaccin inactivé CoronaVac de SinoVac et ceux vectorisés à Ad5 (CanSino) et Ad26 (Ad26.COV2.S de Janssen) semblent les moins immunogènes.
En termes de tolérance, les vaccins NVX-CoV2373 et CoronaVac semblent les mieux tolérés, suivis des vaccins à mRNA (Moderna, Pfizer) dont les effets indésirables apparaissent plutôt après la 2e injection. Les vaccins à adénovirus (AstraZeneca, CanSino, Janssen) semblent ceux dont les effets indésirables sont les plus importants.
La plupart des études de phase III en cours ont pour objectif un taux de protection de 60 % et un critère primaire d’efficacité fondé sur la prévention des formes légères à modérées de la maladie, ce qui interroge dans un contexte où ce sont les formes sévères qui pèsent sur les établissements de santé. Un seul de ces essais de phase III (vaccin Ad26.COV2.S de Janssen) a choisi pour critère primaire les formes modérées à sévères de la COVID-19.

Informations complémetaires non disponibles

Source : ©Vidal 2019