Les maladies de l'adulte

Toutes les maladies de l'adulte expliquées de A à Z.

Comment réagir en cas de hoquet ?

Mis à jour : Lundi 23 Décembre 2019

Quels sont les traitements du hoquet ?

Pour traiter le hoquet, essayez de gonfler vos poumons au maximum. Retenez votre respiration le plus longtemps possible, puis expirez avec lenteur. Répétez l’opération 10 fois de suite. Vous pouvez également boire rapidement un verre d’eau glacée, sans respirer. Ensuite, restez au calme et évitez de rire ou de tousser. Chez un enfant, vous pouvez essayer de lui faire retenir sa respiration le plus longtemps possible, de le chatouiller ou de lui faire boire un verre d’eau la tête penchée sur sa poitrine.

Quand faut-il consulter un médecin ?

    Il est recommandé de consulter un médecin si :
  • le hoquet persiste plus de 48 heures ;
  • le hoquet se déclenche fréquemment et apparemment sans raison, depuis quelque temps ;
  • le hoquet s'accompagne de douleurs du ventre ou du thorax, de régurgitations ou de vomissements, de fièvre ou de difficultés à respirer ou à avaler.

Que fait le médecin en cas de hoquet ?

En cas de hoquet récalcitrant, le médecin tente de trouver l’origine de l’irritation du nerf vague. Pour cela, il fera certainement pratiquer une endoscopie par la bouche (fibroscopie haute), éventuellement accompagnée d'une mesure de la pression (manométrie) et du pH (pHmétrie) dans l'œsophage. Parfois, il peut prescrire des analyses de sang, un scanner ou une IRM. Il prescrira le traitement approprié selon l'origine du hoquet chronique.

Source : ©Vidal 2020