CETIRIZINE ARROW CONSEIL 10 mg Cp pelliculés séc Plq/7


Médicament

    1,49 € 1,49 € 1.49 EUR

    1,49 €

    Option non disponible.

    This combination does not exist.

    Vous devez attester avoir lu la notice avant de pouvoir commander ce produit en ligne.
    Ce produit est limité à 6 exemplaire(s) par commande
    Ajouter au panier
    Code CIP : 3400930085042
    Forme : Comprimé pelliculé sécable
    Unité de prise : Comprimé (7)
    Indications : Conjonctivite allergique, Manifestations allergiques, Rhinite allergique, Urticaire
    Mode d'administration : Voie orale
    Dernière mise à jour : 01/10/2020 06:36:39
    Mise à jour des stocks : 30/05/2019 20:58:42
    Paiement par carte bancaire 100% sécurisé
    Retrait gratuit à la pharmacie (Click and Collect)
    Livraison 24h à domicile sur Metz et environs
    Livraison France 48/72h à partir de 4,95 €
    Une question ou un conseil ?

    CÉTIRIZINE ARROW CONSEIL

    Antiallergique

    Ce médicament est un générique de ZYRTECSET et de VIRLIX.

    PrésentationsCompositionIndicationsContre-indicationsAttentionGrossesse et allaitementMode d'emploi et posologieConseilsEffets indésirablesLexique

    PRÉSENTATIONS

    CÉTIRIZINE ARROW CONSEIL 10 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 7.
    Non remboursé - Prix libre -

    Laboratoire Arrow Génériques

    COMPOSITION
     p cp 
    Cétirizine dichlorhydrate 10 mg 
    Lactose 
    INDICATIONS
    Ce médicament est un antihistaminique antiallergique. Contrairement aux antihistaminiques plus anciens, il n'a pas d'effets atropiniques ni, dans la majorité des cas, d'effet sédatif.
    Il est utilisé dans le traitement des symptômes de la rhinite allergique et de l'urticaire.
    CONTRE-INDICATIONS
    Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'insuffisance rénale grave.
    ATTENTION
    Ce médicament est disponible sans ordonnance. En l'absence d'avis médical, il ne doit toutefois être utilisé qu'en cas de réapparition de symptômes déjà diagnostiqués par un médecin et traités auparavant par un médicament contenant la même substance (cétirizine).
    Des précautions sont nécessaires en cas d'épilepsie, de risque de convulsions ou de prédisposition à la rétention urinaire (adénome de la prostate...).
    Les traitements antihistaminiques peuvent fausser les résultats des tests cutanés d'allergie. Avant de faire ces tests, il est recommandé d'arrêter la prise de ce médicament pendant quelques jours ; demandez conseil à votre médecin lors de la prise du rendez-vous.
    Bien qu'aucune interaction nette n'ait été constatée avec l'alcool, évitez la prise de boissons alcoolisées pendant le traitement.
    Ce médicament peut, dans de rares cas, entraîner une baisse de la vigilance. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous le supportez bien, avant de conduire ou d'utiliser une machine dangereuse.
    GROSSESSE et ALLAITEMENT
    Grossesse :
    L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.Allaitement :
    Ce médicament passe dans le lait maternel : ne l'utilisez pas pendant l'allaitement sans avis médical.
    MODE D'EMPLOI ET POSOLOGIE
    Les comprimés ne sont pas adaptés à l'enfant de moins de 6 ans. En effet, ils risquent d'obstruer les voies respiratoires si l'enfant déglutit mal et que le comprimé passe dans la trachée (fausse route).
    Ils doivent être avalés avec un verre d'eau.

    Posologie usuelle:

    • Adulte et enfant de plus de 12 ans : 1 comprimé par jour.
    • Enfant de 6 à 12 ans : ½ comprimé, 2 fois par jour.
    En cas d'insuffisance rénale, une adaptation des doses peut être nécessaire.
    CONSEILS
    La cétirizine agit sur les manifestations de l'allergie mais n'en supprime pas la cause. Si les symptômes persistent ou s'aggravent, consultez votre médecin.
    EFFETS INDÉSIRABLES POSSIBLES
    Fréquents (1 à 10 % des cas) : somnolence, fatigue, nausées, maux de tête, sécheresse de la bouche, sensations vertigineuses.
    Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : diarrhée, fourmillements des extrémités, démangeaisons, éruption cutanée, fatigue.
    Rares (moins de 0,1 % des cas) : agressivité, confusion des idées, dépression, insomnie, convulsions, prise de poids, tachycardie, augmentation des transaminases.
    Très rares : trouble du goût, malaise, tremblements, trouble de l'accommodation, vision floue, difficulté à uriner, choc anaphylactique, diminution du nombre des plaquettes sanguines.
    Fréquence indéterminée : augmentation de l'appétit, trou de mémoire.
    Des démangeaisons, parfois intenses, ont été observées à l'arrêt du traitement. Elles disparaissent spontanément ou à la reprise du traitement.

    LEXIQUE

    accommodation
    « Mise au point » de l'œil, permettant la vision nette de près. La presbytie est le trouble de l'accommodation le plus courant ; certains médicaments tels que l'atropine peuvent provoquer des troubles de l'accommodation passagers.
    adénome de la prostate
    Augmentation du volume de la prostate, glande située sous la vessie de l'homme. Cette augmentation de volume est bénigne, n'a aucun rapport avec un cancer, mais peut gêner le passage des urines dans le canal (urètre) qui traverse la glande.
    Les symptômes qui font évoquer la présence d'un adénome de la prostate sont :
    • une difficulté à uriner (lenteur, faiblesse du jet) ;
    • le besoin de se lever plusieurs fois la nuit pour uriner ;
    • des envies d'uriner impérieuses et difficiles à contrôler.
    Certains médicaments, les atropiniques notamment, peuvent avoir pour effet indésirable d'aggraver la gêne et peuvent conduire à un blocage total de l'évacuation de la vessie. Ils sont donc contre-indiqués ou doivent être utilisés prudemment chez les hommes présentant les symptômes décrits ci-dessus.
    allergie
    Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.
    antihistaminique
    Médicament qui s'oppose aux différents effets de l'histamine. Deux types principaux existent : les antihistaminiques de type H1 (antiallergiques) et les antihistaminiques de type H2 (antiulcéreux gastriques). Certains antihistaminiques de type H1 sont sédatifs, d'autres n'altèrent pas la vigilance.
    atropiniques
    Médicament dont les effets sont proches de ceux de l'atropine. Les atropiniques luttent contre les spasmes et la diarrhée. Les effets indésirables des atropiniques sont les suivants : épaississement des sécrétions bronchiques, sécheresse de la bouche et des muqueuses, constipation, risque de blocage des urines et de crise de glaucome aigu chez les personnes prédisposées, troubles de l'accommodation, sensibilité anormale à la lumière par dilatation de la pupille. La prise de plusieurs médicaments atropiniques augmente le risque d'effets indésirables. En cas de surdosage ou d'ingestion accidentelle, peuvent apparaître également les signes suivants : peau rouge et chaude, fièvre, accélération de la respiration, baisse ou, au contraire, élévation de la tension artérielle, agitation, hallucinations, mauvaise coordination des mouvements. Prévenez d'urgence votre médecin ou, à défaut, appelez le 15, le 112 ou un service médical d'urgence.
    Outre l'atropine et ses dérivés, d'autres médicaments présentent des effets atropiniques : les antidépresseurs imipraminiques, certains antihistaminiques, antispasmodiques, antiparkinsoniens et neuroleptiques.
    convulsions
    Contractions involontaires limitées à quelques muscles ou généralisées à tout le corps. Elles sont dues à une souffrance ou à une stimulation excessive du cerveau : fièvre, intoxication, manque d'oxygène, lésion du cerveau. Les convulsions peuvent être dues à une crise d'épilepsie ou à une fièvre élevée chez le jeune enfant.
    épilepsie
    Maladie chronique survenant par crises, liée à une anomalie de l'activité électrique d'un groupe de cellules cérébrales. Ses manifestations, d'intensité variable, vont de la chute brutale de l'attention (absences, ou petit mal) à la perte de conscience accompagnée de mouvements musculaires anormaux (convulsions, ou grand mal). L'épilepsie partielle, comme son nom l'indique, ne concerne pas la totalité du corps : les mouvements saccadés ne touchent qu'un ou plusieurs groupes musculaires.
    insuffisance rénale
    Incapacité des reins à éliminer les déchets ou les substances médicamenteuses. Une insuffisance rénale avancée ne se traduit pas forcément par une diminution de la quantité d'urine éliminée. Seuls une prise de sang et le dosage de la créatinine peuvent révéler cette maladie.
    rhinite
    Inflammation ou infection du nez et des fosses nasales. La rhinite peut avoir une origine infectieuse (bactérie ou virus) ou une origine allergique. Les rhinites allergiques regroupent les rhinites saisonnières (rhume des foins) et les rhinites appelées perannuelles, c'est-à-dire souvent persistantes en cours d'année (dues par exemple aux acariens, aux poils d'animaux ou à des agents chimiques).
    sédatif
    • Qui apaise, qui calme.
    • Médicament appartenant à différentes familles : anxiolytiques, hypnotiques, antalgiques, antitussifs, antiépileptiques, neuroleptiques, etc. mais aussi antidépresseurs, antihistaminiques H1, antihypertenseurs. Un sédatif peut être responsable de somnolence et augmenter les effets de l'alcool.
    symptômes
    Trouble ressenti par une personne atteinte d'une maladie. Un même symptôme peut traduire des maladies différentes et une même maladie ne donne pas forcément les mêmes symptômes chez tous les malades.
    tachycardie
    Accélération du rythme des battements du cœur. Elle peut être due à une fièvre, à une hyperthyroïdie, à une maladie cardiaque, à l'action de certains médicaments, etc.
    transaminases
    Enzymes dosées dans le sang, dont le taux s'élève lors de certaines hépatites. Elles figurent dans les analyses de sang sous le nom de SGOT et SGPT ou ASAT et ALAT.
    urticaire
    Éruption de boutons sur la peau, dont l'origine est le plus souvent allergique. Les boutons ressemblent à des piqûres d'orties et leur couleur varie du rose pâle au rouge.

    Nos marques