Prenez rendez-vous avec votre pharmacien

Programmez votre rendez-vous en ligne, c'est simple, immédiat et gratuit !

  • Rendez-vous
  • Heure
  • Confirmation

Programmer votre rendez-vous

Pourquoi un dépistage de glycémie dans mon officine ?

Aussi appelé diabète non insulino-dépendant, le diabète de type 2 se caractérise par un taux anormalement élevé et chronique de sucre dans le sang (hyperglycémie). En cause : un manque d’insuline, une hormone produite par le pancréas, et qui régule naturellement le taux de glucose présent dans le sang. En France, 90 % des diabétiques sont concernés par cette maladie insidieuse et qui peut, à long terme, avoir des conséquences graves voire mortelles.

Plusieurs études ont déjà démontré que l'identification et le traitement précoces du diabète sont connus pour réduire l'incidence des complications et donc du coût de la maladie pour les pouvoirs publics. On estime notamment que la mise en place de services de dépistage auprès des populations permet de diagnostiquer la maladie jusqu’à 3,3 ans plus tôt en moyenne. Le dépistage du diabète de type 2 est donc un enjeu primordial de santé publique, d’autant qu’on estime qu’actuellement, 20 à 30% des adultes diabétiques ne sont pas diagnostiqués.

La mesure de la glycémie nécessite le prélèvement d'une goutte de sang. Celle-ci est obtenue avec une lancette (une petite lame) montée sur un autopiqueur qui permet de régler la profondeur et la force de pénétration de la piqûre en fonction de l'épaisseur de la peau. Afin de limiter la sensation de douleur, il est conseillé de changer de lancette à chaque test et de piquer sur le côté de la dernière phalange d'un des trois derniers doigts. Il faut éviter la pulpe des doigts car elle est très sensible. En pratique, avant le prélèvement, le doigt est massé pour activer la circulation et une fois la goutte de sang obtenue, celle-ci est soit déposée sur une bandelette, soit aspirée par un capteur ou une électrode de l'appareil de lecture. Les principales causes d'erreur sont un prélèvement sur des doigts sales ou humides, et l'application d'alcool avant le prélèvement.